Chapitre 8 : Probation

 
 

8.01
La période de probation de la ou du stagiaire postdoctoral est d’une durée d’au plus quatre (4) mois pour un premier stage et d’au plus deux (2) mois pour tout stage subséquent auprès d’une nouvelle chercheure ou d’un nouveau chercheur responsable.

8.02
Au cours de la période de probation, l’ensemble du travail de la ou du stagiaire postdoctoral fait l’objet d’une évaluation à l’aide du formulaire prévu à l’annexe F.

Si au terme de la période de probation, une ou un stagiaire postdoctoral n’est pas évalué par la chercheure ou le chercheur responsable, cette période de probation est considérée comme réussie.

8.03
L’Employeur peut mettre fin à l’emploi si la période de probation n’est pas réussie. La ou le
stagiaire postdoctoral ne peut pas contester la décision de l’Employeur par voie de grief.

La chercheure ou le chercheur responsable avise par écrit la ou le stagiaire postdoctoral au moins deux (2) semaines avant la date effective de la fin de l’emploi en mentionnant les raisons. Une copie de cet avis est transmise au Syndicat.

Si cet avis n’est pas transmis ou s’il n’est pas transmis dans le délai prescrit, l’Employeur verse à la ou au stagiaire postdoctoral une indemnité compensatrice équivalente à son salaire habituel, pour une période égale à celle de la durée ou de la durée résiduelle de la période de préavis.