Ce mercredi 27 novembre 2019, la FTQ, plus grande centrale syndicale du Québec (environ 600 000 travailleuses et travailleurs), a adopté la résolution proposée par le STEP visant à s’opposer à toute réforme du PEQ qui aurait pour but de limiter la portée actuelle de ce programme.

Depuis l’annonce de la réforme du PEQ, le 1er novembre 2019, le STEP n’a eu de cesse de se mobiliser et de se battre contre cette injustice sociale visant les étudiant.e.s internationaux ainsi que les travailleuses et travailleurs étrangers au Québec. Ce combat ne concerne pas uniquement la génération d’aujourd’hui mais aussi celles du futur. Avec l’engagement de la FTQ lors de son 32e congrès à Québec, cette résolution vise aussi à sécuriser les étudiant.e.s internationaux s et les travailleuses et travailleurs étrangers d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

Le STEP est fier de ce pas vers l’avant dans la lutte pour les droits socioprofessionnels de l’ensemble de ses membres et remercie la FTQ pour son engagement et sa collaboration.