Cette semaine a certainement fait contraste avec les précédentes ! Si durant les rencontres précédentes nous avancions rapidement dans les demandes, nous ne sommes parvenus à aucune conclusion cette semaine. Cela est moins étonnant qu’il n’y paraît : nous abordons des sujets sur lesquels chacune des parties a une position plutôt tranchée et les zones d’accord sont moins évidentes. Nous avons commencé à discuter des sujets les plus délicats dont la volonté de l’employeur de complètement enlever l’obligation d’affichage des offres d’emploi. Nous leur avons proposé une alternative basée sur un bassin qui permettrait de rendre le processus d’embauche plus flexible et plus simple tout en gardant une certaine équité dans l’embauche comme le permet le système actuel. Les représentant.e.s de l’employeur nous ont dit qu’ils et elles analyseraient notre demande et nous reviendraient avec une contreproposition.
En bref, les discussions avancent sur un rythme différent. Des demandes plus difficilement acceptables demandent des argumentaires plus développés et beaucoup de vérifications. La vitesse avant de parvenir à un accord est certainement ralentie, mais nous restons optimistes. Nous profitons de ce moment pour revisiter nos demandes de nature financière de sorte à avoir deux coups à l’avance. 😉